[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    [Archive] De l'Ombre et de Lumière.

    Partagez
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    [Archive] De l'Ombre et de Lumière.

    Message par Vendimus Valerius le Mer 25 Nov - 1:46



    Alors que l'état d'urgence débutait, après le procès de la fille du Magistrat, plusieurs Légionnaires furent visible dans les ruelles, en marchant tranquillement dans leurs armures de combats, portant des armes aux reflets plus pure que le simple fer de glaive lambda. Alors que les questions se poursuivaient surement sur la raison d'un état d'urgence, sur la sécurité de Haltevoie, et sur la présence des Légionnaires Impériaux désormais plus courante alors qu'ils patrouillaient dans les ruelles et parfois même les bourgs environnants. Celle qui fut nommée après le tournoi de la Fête de l'Empereur, "la Championne de Haltevoie," se montra au peuple plus d'une fois en portant son discours.

    Celle ci portait son armure Impériale, enroulée dans sa grande écharpe écarlate, mais s'était vue ajoutée un Libram du Culte de Stendarr, et portait fièrement quelques symboles de celui ci sur sa tenue : Un collier, une gravure sur son épaulière droite, un gantelet portant son sceau. Elle levait les mains en parlant, portant ses mots aux peuples les plus simples, jusqu'aux quelques fermiers, aux citadins regroupés. Toujours accompagnée de deux de ses gardes, elle se voulait paraître rassurante, et apportait un grand message pour guidé leurs regards vers la pureté.


    Ô peuple de Haltevoie, fidèles habitants de Hauteroche !

    Je viens à toi, car Vous n'êtes pas que des masses de gens, mais un ensemble grandiose qui forme un tout honorant grandement l'héritage de nos peuples ! Et je viens à toi le cœur aussi lourd, qu'il se libère de voir encore autant de tête dressée et non pas meurtrie par les maux. Mais vous l'avez entendu, l'urgence vient, et ses détracteurs s'amusent de croire que la panique viendra elle aussi. Mais en cela, il ne faut pas s'écraser dans la crainte. Je te le dis, ô Peuple : NON ! Il n'y aura aucuns et aucunes qui ne ploiera l'échine devant le Malin !

    Ceux qui tiennent les épées, portent leurs lames vers les lieux de chaos. Si ils l'ont fait jusqu'en Cyrodiil, ils reviendront encore faire leurs part jusqu'à la Citée qu'ils veulent voir grandir au déjà des afflictions de notre temps. Et ici, Ils vous protégeront encore ! Que nulles ne soit résignés, et ils seront béni, et Béni soit les Huit qui seront le rempart de vos âmes devant les Ombres qui veulent s’agrandir !

    Vous refuserez la main du Vice, vous respectez l'office du Bien, et en accomplirez les simples actes qui font des jours meilleurs : La noblesse d'âme, le partage, la protection des siens. Et nulles ne seront vaincu par quelconques tord. Car ils viennent, et ils viendront toujours, et ils furent venu avant d'être défait ! Akatosh guide les peuples qui voient juste, Stendarr en prône la Justice du Bien qui purge ses propres vices, et Arkay guidera ceux qui seront restés jusqu'à la fin dans la bonne voie !

    L'appel des ombres n'en tient qu'à vos oreilles, qu'elles soient closes, et votre cœur flamboyant de l'envie d'être des garants de la pureté des Peuples Mortels ! Certains y seront contraint, mais dans la lumière de nos Huit Dieux, trouveront le repentir ! Comme la pauvre enfant, fille du Magistrat, qui fut garante d'horreur quand le Mal sans gène, tire les ficelles de nos actes, pour en provoquer la douleur - Et en cela, il nous reste l'espoir qu'à jamais, nous devions nous faire pardonner devant ce Monde, et devant les regards des Dieux !

    Je te salue, ô peuple de Haltevoie, car je te sais inébranlable, et qu'il soit prouver aux maints ténèbres, que nulles ne sauraient mettre à bas la volonté des gens de Hauteroche, jusqu'aux contrées les plus belles de Tamriel !

    Salue à toi, Haltevoie, et Veille toujours, car Ils observeront bien l'honneur que nous Leurs feront de là. Et la récompense, dans l'âme et dans l'acte, sera grandiose !"

    Tels furent les propos du Légat Vendimus, avant qu'elle ne se retire vraisemblablement occupée par l'état d'urgence que tous pouvaient l'être, alors que la tension rechutait, parfois l'on avait une impression de tremblement dans sa voie, alors qu'elle tâchait d'être claire dans ses propos et dans son annonce. Mais l’inquiétude des milliers de questions la tiraillait de plus en plus, jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans son habitat pour y trouver une nuit de repos courte, mais bien méritée.

      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil - 20:47