[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    Lancevale Lyriort

    Partagez
    avatar
    Lilial

    Pj n°1 : Lilial Astung
    . . : 100 . . : populaire

    Pj n°2 : Lancevale Lyriort
    . . : 100 . . : moyenne

    Lancevale Lyriort

    Message par Lilial le Dim 9 Oct - 12:53


    FICHE SIMPLE
    Nom :Lyriort
    Prénom :Lanceval
    Age :18
    Race :Bréton
    Divinité : -
    Ville d'origine : Haltevoie
    Signes distinctifs: yeux très clairs


    Niveau de richesse : (+/-) Moyenne
    Point d'influence : 100

    **********

    thème musical :

    Lancevale Lyriort était la digne fille de ses parents. De son père drapier, elle avait l'opportunisme et l'énergie ; de sa mère de petite noblesse de robe elle avait la vivacité d'esprit et l'amour des choses bien faites. Enfant elle n'avait vécu que dans sa maison, ignorant tout du monde extérieur. Elle ne se préparait qu'à tenir son rang, se demandant bien ce que cela pouvait signifier, mais tant que ses précepteurs étaient satisfaits d'elle, ses parents aussi et c'est tout ce qui avait de l'importance.
    Le jour où une petite fille devient une femme est une journée importante. Pour Lancevale, ce fut une révolution. C'est ce jour que s'est déclaré le Pouvoir. Peu après le repas de midi, d'étranges rayons de lumière irisée lui sortirent des yeux pendant une longue heure. Au sortir de cette période d'angoisse interminable, la petite Lancevale s'endormit épuisée et ne se réveilla que le lendemain. Sa mère fut frappée de stupeur. Ses  yeux hier d'un beau châtain avaient aujourd'hui une couleur complètement délavée, celle des vagues couvertes d'écume qui se brisent sur les rochers.

    Rapidement elle montra un désintérêt croissant pour ses leçons de chose. Elle s'échappait de plus en plus fréquemment du nid familial pour fréquenter un groupe de jeunes hommes de bonne famille qui se réunissait sous les remparts pour s'entraîner à combattre afin d'intégrer les corps d'élite de la garde de la ville. Le meneur de cette petite troupe s'appelait Flahaut Danirm. Celui-ci ne fut pas indifférent au charme glacé des yeux de la jeune femme, qui de son côté ne se plaignait pas d'attirer l'attention d'un jeu homme si bien fait de sa personne. Ils attendront trois années avant de s'autoriser un premier baiser, un long soir d'été sous une treille de rosiers odorants.
    C'est que la vie en caserne de l'un et en pension de l'autre ne leur permettaient que de rares instants de liberté en commun. Lancevale Lyriort, en enfant favorisée, fut admise comme apprentie auprès de maître Bordelhous de la Guilde des Magiciens. Celui-ci avait plus besoin d'une aide ménagère que d'une élève et moins encore d'une disciple. Sous sa direction, elle apprit certes une discipline de travail, mais aussi les multiples façons de nettoyer un laboratoire crasseux et de classer des livres poussièreux. Mais elle restait parce qu'il lui était simple de lui soutirer de l'argent et de sortir le dépenser dans une taverne en prétextant une course impérative pour la Guilde. Il n'était pas rare qu'elle revint de cette innocente course avec quelques bleus sur le corps, médailles fièrement gagnées dans une rixe entre clients avinés pour défendre l'honneur douteux d'une quelconque cause lointaine. Jour après jour, Lancevale gâchait ainsi sa jeunesse, en rêvant aux bras solides de son cher et tendre Flahaut.
    Celui-ci finit par décrocher un brevet de sous-officier et put enfin loger en ville où sa jurée le rejoignit afin de passer ensemble les heures douces de la nuit.

    Alors vint le jour où il fut forcé de lui avouer que sa famille l'avait déjà fiancé et qu'il allait se marier sous la lune suivante, mais qu'il allait parler à ses parents et que peut être… Lancevale, furieuse, le roua de tellement de coups qu'elle le força à fuir son propre logis sous une averse drue d'insultes salées et salaces. Des bourrasques de Pouvoir  incontrôlées ravagèrent la petite chambre ; quand tous les objets présents furent réduits à l'état d'échardes ou de tessons, elle s'effondra sur la paillasse éventrée et pleura toutes les larmes de son corps. C'est ainsi qu'elle n'entendit pas la cloche de la caserne hurler à la volée le danger qui approchait.
    Quand elle sortit, ce ne fut que pour découvrir l'apocalypse dans la cité d'Haltevoie. Une attaque de dreughs particulièrement féroces avait submergé les gardes et ils s'étaient répandus dans la ville. Quand elle découvrit le corps de son bien-aimé parmi les victimes, Lancevale s'aperçut qu'il lui restait des larmes à pleurer. Mais elles venaient du fond de son cœur qui s'en trouva définitivement asséché.
    Elle retourna dans le laboratoire de maître Bordelhous. Elle l'assomma d'une bourrade en plein nez, lui vola sa bourse ainsi que quelques instruments précieux et s'enfuit. Il lui fallait maintenant trouver un maître qui l'accepterait comme disciple.
    avatar
    Haltevoie

    Membres du Staff : MoiTakeoDalanor

    Re: Lancevale Lyriort

    Message par Haltevoie le Dim 9 Oct - 19:57

    * Validé par le Staff *

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 4:56