[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    [Rapport complet] Réunions de paix au Domaine

    Partagez
    avatar
    Sirius Kropt

    Joueur : @Zokroz

    Pj n°1 : Sirius Kropt (Breton)
    . . : 113

    [Rapport complet] Réunions de paix au Domaine

    Message par Sirius Kropt le Lun 31 Oct - 20:27



    "Je n'aurai jamais cru voir un jour une province aussi belle..."
    - Sirius Kropt, tout en marchant une énième fois dans les jardins de l'ambassade de Val-Boisé

    ______________________________



    Rapport personnel concernant les reunions de paix au Domaine:


    Il est vrai qu'il est étrange de convier des ambassadeurs par les temps qui courent, mais la guerre semble bientôt toucher à sa fin, et nous ne sommes que poussière parmi les gens les plus reconnues de nos factions respectives. Les choix que nous ferons, et tout ce qui sera dit, n'auront probablement aucune influence et incidence sur l'avenir de nos peuples. Mais il faut parfois un temps de paix, un moment ou l'on baisse les armes pour voir notre ennemi sous un autre angle, et peut être que nous verrons bien plus qu'un être abominable et sans cœur.

    Je dois reconnaître qu'être invité dans la capitale économique du Domaine est surprenant, bien trop à mon gout. Il s'avéra en effet que ce n'était pas sans raison, et qu'une fois de plus les Altmers nous ont bien eu avec leur subterfuge.

    Mais parlons dans un premier temps de Faneracine, une ville ou la végétation est la maitresse des lieux. Des plantes, des plantes partout. Un arbre immense ayant probablement une taille similaire à la tour d'or blanc. Les fleurs, les fruits, rien de ce que nous pourrions voir en Hauteroche, ou encore Bordeciel, voir même l'Enclume. Tout est si différent, l'on pourrait se croire en plein rêve. La population semble vivre sereinement, comme si la guerre n'avait jamais exister pour eux. Chacun vaque à leur occupation, par ci et la. Un calme plat, une étrange sérénité.

    Lors de la première confrontation entre les trois factions, la situation fut un peu comme je l'avais deviner, Bran Malicorne n'a pas mâcher ses mots, tout comme l'ambassadeur nordique qui parle très franchement également, mais qui semble cela dit montrer un profond respect envers nous et le Domaine. D'ailleurs, celui ci s'est empresser de nous amener rapidement dans l'ambassade ou aura lieu plus tard l'intégralité des réunions. L'architecture et le meublier reflétait la luxure et le savoir faire Altmer, un endroit qui pouvait s'apparenter à un palais, même si ce n'était pas vraiment le cas.

    Les ambassadeurs se sont réunis dans une salle cachée des oreilles indiscrètes, jouxtant un couloir ou moi et les autres attendions patiemment la fin de la réunion. Durant cette attente, nous nous sommes tous regarder l'un l'autre, et mon regard s'attarda une Bosmer assez stressée, et envahie par la peur. Elle était charger d'accueillir notre groupe et celui du Pacte sans la moindre erreur. J'ai cru comprendre que les Altmers exerçaient une pression particulière et importante sur les autres races du Domaine, par le biais de diverses méthodes, le plus souvent strictes et humiliantes. Allant même jusqu'à ordonner aux Bosmers de renoncer au pacte vert, leur propre tradition et coutume.

    Alors, j'ai proposé à cette fillette de l'aider, à ma façon. Je lui ai demander une visite des lieux pour la sortir de l'ambassade et l'éloigner de ses supérieurs, qui n'arrêtaient pas de la regarder comme s'ils attendaient le moindre faux pas. De toute façon, cela me permettait aussi de découvrir les lieux et de voir tout ce que Faneracine pouvait renfermer et que jusque la, peu de personnes des factions ennemies ont pu voir.

    L'intérieur de l'arbre gigantesque dont j'ai parlé plus tot, faisait office de quartier général, et de ville. Les Bosmers avaient creuser l'intérieur selon leur besoins, et j'ai pu brièvement apercevoir la porte qui menait au palais ou siégeait probablement la reine du Domaine. C'est une étrange impression que de se sentir au cœur d'un arbre, et de voir tout ces elfes utilisaient tout ce que la nature pouvait leur apporter, pour subvenir à leurs besoins. Chaque pierre, chaque os, et chaque branche étaient utile. A la fin de la visite, j'ai gagné ma couche, et je me suis endormis bercé par les grincements de l'arbre, et l'odeur qu'il dégageait.

    Au lendemain matin, moi et les membres du Pacte furent arrêtés à la sortie de nos quartiers par des membres du Domaine. Il nous était formellement interdit de sortir, pour des raisons de sécurité. Une nouvelle fois, la bosmer qui m'avait fait la visite le jour précèdent était la, et tout aussi stressée. Sans doute un autre poids que le domaine venait de lui infliger. Après une longue discussion, nous avons finit par lui tirer les vers du nez. L'ambassadeur du Domaine avait subit une tentative d'assassinat dans la nuit, et c'est son gouteur qui en buvant sa boisson, fut tué par un poison. Aucune possibilité n'était à écarter, et bien qu'ils avaient déjà un suspect qui n'avait rien avoir avec l'Alliance ou le Pacte, ils avaient pris tout les précautions possible en attendant que l'affaire se termine. Ce n'est seulement que durant l'après midi que nous avons enfin pu avoir de nouveau accès à l'extérieur de la ville.

    Je me suis rendu à l'ambassade, et j'ai eu une réflexion de mon ambassadeur. Selon lui, je me baladais trop. Si même l'Alliance n'avait pas remarquer que je prenais du temps à observer tout ce que je voyais, alors le Pacte et le Domaine n'ont probablement rien remarquer de leur coté, du moins à mon humble avis. J'imagine que c'est justement en faisant l'homme solitaire qu'on parait moins suspect.

    Il m'a cependant demander de garder un œil sur une dunmer qui selon lui était suspecte. Je l'avais rencontrer lors de la première reunion, c'était une très belle femme dunmer de taille moyenne aux cheveux roux tressés en une coiffure digne d'une princesse, et des yeux aussi rouge que le sang. Un regard hypnotique lorsqu'on s'attarde un peu trop sur ses pupilles, qui nous donne envie de ne plus lâcher son regard si envoutant. Des tâches de rousseur qui parsèment ses joues, mêlées à un sourire radieux parfois crispé pour des raisons que j'ignore encore. Un corps plutôt bien proportionné pour une elfe, très attirant. Elle allait parfaitement bien dans sa petite robe bleue, qui lui donnait un air innocent de jeune fille. Je ne cache pas que quand j'ai posé la première fois les yeux sur elle, elle m'a fait beaucoup d'effet. Enfin, elle avait ce quelque chose que les autres n'ont pas, difficile à décrire ce que j'ai réellement ressentis sur le coup. Je me suis exécuté à la suivre, accompagné d'une femme de grande taille en provenance de l'Alliance. A noter que la dunmer n'était pas membre du Domaine, c'était une chroniqueuse, le genre de personne qui écrit tout ce qu'elle voit, à la manière d'une journaliste. Le genre de personne qui pose beaucoup trop de questions..

    Elle s'était rendu dans ce qui sembler être une ruine Ayleid, en compagnie de l'ambassadeur du Pacte. Je n'ai pas vraiment chercher à me faire discret, et elle a finit par remarquer ma présence, ainsi que celle que j'accompagnais. J'étais un peu perdu, et je n'ai pas vraiment compris ce qu'il se passer. L'ambassadeur de l'Alliance nous a rejoint, et s'est éloigné du groupe pour parler seul à seul avec le représentant du Pacte. La dunmer semblait irritée de notre présence, je lui ai proposer de se calmer, et je ne sais pas ce qui m'est passer par la tête sur le coup, mais je lui ai proposer un massage lorsque je l'ai vu rouler des épaules. Par chance, elle a d'abord relever son sourcil, avant de refuser. Au final, même si elle avait dit oui, je ne sais pas si je l'aurai vraiment fait. Pour elle je ne semblais pas inquiet de la situation, et une fois de plus j'ai fait l'homme solitaire qui n'avait rien avoir avec les affaires de l'alliance. J'étais juste la pour faire beau. Et quant bien même, nous n'avions rien à nous reprocher. L'origine de la tentative de l'assassinat de l'ambassadeur sera trouvée, tôt ou tard.

    Une fois cette petite réunion secrète terminée, je me suis à nouveau rendu à l'ambassade pour regagner le jardin qui me plaisait beaucoup, et qui m'aidait beaucoup à méditer. L'ambassadeur de l'alliance ainsi que sa troupe, était quant à lui retourner à ses quartiers. Quelque minutes plus tard je fut attiré par un attroupement à l'entrée de l'ambassade. C'était le Pacte, et le Domaine. Les deux camps parlaient d'une nouvelle affaire, et ils étaient encore plus inquiet. Une tache de poudre ignifère était présente sur les pavés au sol. Probablement une nouvelle tentative d'attentat. Il ne fut pas longtemps au Domaine avant de découvrir la provenance de celle ci, et même si la raison m'a échapper, nous nous sommes tous rendu dans un lieu qui faisait office de sous sol à l'immense arbre de Faneracine. L'intérieur était susceptible de contenir de traitres qui avaient l'intention de mettre le feu à l'arbre grace à des tonnes de tonneaux contenant la même poudre présente sur les pavés de l'ambassade.

    L'idée d'aider le Domaine, et de faire en sorte que sa capitale économique ne s'écroule pas était pour moi une très mauvaise idée. Mais après tout j'étais seul, et c'était plus le Pacte qui semblait plus emballé par l'idée. Moi, je me suis contenté d'ouvrir la marche, en ne dégainant qu'une seule fois mon épée pour bloquer le coup qu'un traitre m'avait porter à revers lorsque nous sommes tomber nez à nez avec une petite armée d'anarchiques à l'intérieur du sous sol. L'ambassadeur du Pacte n'avait cependant pas tort à propos d'une chose, mieux vaut tuer des soldats plutôt que des milliers de civiles. La situation fut cela dit rapidement maitrisée lorsque les troupes du Thalmor arrivèrent en renfort, et à partir de cet instant, j'ai regagné mes quartiers.

    J'ai toutefois été informer que Bran et l'alliance avaient quitter les terres du Domaine, et que j'étais à présent le seul membre de l'alliance encore présent. Une idée m'a alors traverser l'esprit, pourquoi ne pas prendre la place de Bran? J'avais le sentiment que je devais rester, que je devais être au courant des dernières informations et que ce n'est qu'en proposant de remplacer Bran que j'aurai accès à tout ça. Et forte heureusement, tout comme Bran qui pensait que toute ces histoires de paix n'étaient que des conneries, j'eu raison de rester et de prendre sa place. Car ce que j'ai appris le lendemain, ne vous surprendra probablement pas.

    Le jour suivant, dans l'après midi, débuta la dernière réunion et négociations entre les alliances. L'ambassadeur du Domaine accepta ma présence durant la réunion, après tout, il n'y avait pas d'autre choix. Mais je n'ai pas beaucoup parler, j'ai beaucoup..écouté. Notre chère ambassadeur elfique finit par nous avouer la véritable raison de notre présence ici, cette histoire de paix n'était qu'un prétexte pour nous amener ici, à Faneracine. Mais pourquoi diriez vous? Et bien la raison est simple, des terroristes menaçaient l'arbre-maison de la capitale économique, et nous faire venir a permis de les débusquer, et de les éliminer. L'ambassadeur du Domaine qui avait subit une tentative d'assassinat, n'était qu'un appât. Le Pacte et moi même fut outrés d'être venu pour servir de pigeon au Domaine, néanmoins, notre aide involontaire sera tout de même récompenser, si nos factions respectives venaient à accepter ce qui va suivre..

    - La création de zone neutre, hors Cyrodiil. Des zones ou les conflits seraient interdit.
    - Un échange de prisonnier, qui serait bénéfique à l'alliance étant donné qu'elle cherche à récupérer le lieutenant d'Ostrale aux mains du Domaine.
    - La création de zone commerciales à l'abris des conflits, globalement maritime. Mais je dois avouer que j'ai vaguement écouter cette proposition

    Un petit "Bonus" si moi et l'ambassadeur du Pacte venions à taire le fait que nous avons servis de pigeon pour faire ce que le domaine était incapable de faire seul, protéger sa ville. Si nous acceptions, le domaine enverra des troupes secrètes sur nos terres en cas de besoin dans le cas ou ne venions à être déborder lors d'une attaque ennemie. Mais si vous voulez mon avis, c'est juste un prétexte pour être sur que nous tiendrons notre langue. En réalité, je pense qu'ils n'enverront jamais de troupe. Moi et l'ambassadeur du Pacte avions cela dit acceptés, mais vous vous doutez bien que j'ai menti étant donné que vous révèle la véritable raison de cette histoire de paix. S'ils nous ont menti, pourquoi pas nous? Mis à part ce probable échange de prisonnier, l'alliance n'acceptera aucune des propositions du Domaine, j'en suis sur et certain.

    Avant de partir, j'ai pris soin de révéler tout ça à la journaliste Dunmer pour qu'elle publie ces informations à travers tout Tamriel. Je suis certain que le continent sera ravi de savoir que le Domaine est assez faible pour demander l'aide de ses ennemies, et que le Pacte est assez idiot pour sauver la capitale économique du Domaine. Bien évidement, il faut se méfier des journalistes, ils ont tendance à tout raconter à leur sauce, et je suis incapable de prédire ce que sa plume écrira sur ses parchemins.

    En attendant, je me tiens à votre disposition pour transmettre tout message au Domaine.


    Sirius Kropt,


    Pour l'alliance!



      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil - 20:44