[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Partagez
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Dim 30 Oct - 16:25

    "La guerre contre des envahisseurs venant de tant de direction différentes, est une constante dans une bonne partie des régions de Tamriel. Si celles ci ne sont pas éternelle, il est toujours un temps où elles reviennent provoquer le chaos là où la paix était enfin installée. En Hauteroche, les conflits sont nombreux, quand ils ne sont pas créer par deux seigneurs locaux dans une âpre dispute. Territoires contestés, économies à relancé, ou haine raciales, les territoires vastes de Tamriel portent de nombreux stigmates du passé, depuis la chute des Ayléides jusqu'aux guerres de Morrowind. Des ruines, champs dévastés, les époques passent et souvent les peuples manipulent la terre, rebâtissent les forteresses, récupèrent leurs héritages du passé. Mais parfois, certains lieux n'ont pas encore le temps d'être redressés avant que la guerre ne revienne avec une brutalité sans nom.

    Au nord-Ouest du Domaine de Fier-Croyant, dans le nord des contrées isolés de Havre-Tempête, sont des lieux qui furent abandonnés par les peuplades pour se réunir vers les grands lieux de commerce et de protection. Le guet qui devait protéger le Monastère de Barnad, été tombé des mains des envahisseurs mixtes qui furent vaincu à la Vigie de Cumbrie, aux abords de l'Abbaye du Paria. Des gobelins, pour la plus part, dans un nombre honteusement élevé. Marchaient sous les son de leurs tambours tribaux et grossier. Les jours qui suivirent la marche infâme furent accompagnés par les hurlements et les conflits. L'Alliance de Daguefilante n'était pas encore unie, la coalescence encore en attente. Et c'est ainsi que mêmes quelques dizaines d'Orsimer avaient participer aux combats en profitant des invasions gobelines. Sans assistance direct, les environs du Domaine de Fier-Croyant, s'étendant sur une petite terre isolée de Havre-tempête, furent abandonné alors qu'Abondance affrontait les Crevassais. Au final, le fort de Vifespoir tomba aussi, après la rude résistance de la milice locale, pour défendre les marchands et habitants qui n'ont pas pu fuir. Dans l'honneur des orques, ils ne tuèrent que les guerriers, et Vifespoir fut oublié quand son seigneur fut pendu pour trahison en Haltevoie.

    Les années passèrent, et un nouveau maître prit le contrôle du Fort tandis que les regards se posaient sur le Monastère de Barnad où le Corbeau mauve, un groupe de déserteur, provoquaient quelques altercations avec les patrouilles de Daguefilante. Mais ce n'était pas des traîtres, ou des pillards qui réussirent sous couvert des actions des déserteurs, à prendre le contrôle du Fort. Celui ci était investit par une Cohorte de la XIème Légion. Septima Tharn avait réussi à laisser une ouverture suffisante pour en profiter, alors que Bangkoraï était en guerre totale. Mais la Générale traîtresse au service des entités daedriques, fut tuée par l'Alliance de Daguefilante. Isolés, et envieux de provoquer suffisamment de désordre pour rejoindre Cyrodiil avec de nouveaux alliés, les forces de Javius se trouvent des opposants inattendu.

    Ralliés auprès de Daguefilante dans la bataille. La IXème Légion, de Sirius Valérius, se dressent contre eux dans une bataille qui sera âpre, courte, mais sanglante."




    _______________________________________

    La bataille de Vifespoir.
    Devant le Fort de Darius:



    Animation ouverte - Batailles/Intrigues.

    Emplacement du fort en Hauteroche.

    Carte du Fort de Vifespoir:


    Carte faite par Romulus (merci à lui!)
    Spoiler:




    "Jadis, le Seigneur Johnatan de Vifesprit était un noble ayant gagné sa place dans l'honneur du combat. Certains en parlaient comme le meneur de première ligne, d'autres comme un lâche restant derrière ses hommes. Mais l'époque fini par trancher de sa nature profonde. Revenu avec quelques personnes triés sur le volet, les survivants du massacre de la passe du pont de Barnab dénoncèrent l'abandon du Seigneur, ainsi que de la morte volontaire de nombreuses personnes pour sa seule survie. Devant l'affront fait aux valeurs de Hauteroche, et devant le regard des dieux, Johnatan fut pendu pour ses crimes, et les problèmes arrivant vers l'Abbaye du Paria, lors des combats sauvages à la Vigie de Cumbrie, fit oublié la terre dévastée par la guerre.

    Le Fort de Vifesprit est un lieu qui était jadis paisible. Entretenant de brève relation avec l'extérieur, les cartographes et autres explorateurs, ne considère cet endroit qu'avec peu d’intérêt. Un manoir humble pour un seigneur avec peu de moyen, des terrains vagues et mince. Une garnison suffisante pour une centaine de soldat seulement, et cela reste très serré comme atmosphère. Vaguement entretenu, l'inconfort de l'endroit est notable, lui donnant mauvaise réputation, et rare furent enclins à vouloir prendre d'assaut l'endroit. Jusqu'à maintenant.

    A la venue de la 3ème Cohorte, un siège put être dressé contre les forces de Javius ayant investit l'endroit. Avec du recul, cela ressemblait à une guerre fratricide d'une violence brutale. Mais si les forces de Valérius étaient en compagnie d'alliés pure, comme l'Alliance de Daguefilante, ou bien la Guilde des mages. Il y avait une marque sinistre en Vifesprit. La présence du Culte du ver, ayant investit une tour, de leurs marquages sinistres et leurs icônes de dévotion envers le maître de ce culte. Mannimarco."


    ______________________________________

    [HRP]


    Bonsoir ! L'animation du "Corbeau Mauve" est lancé du côté de la IXème Légion Impériale. Le résumé au dessus dépose le thème et l'ambiance de notre évènement qui reste ouvert que ce soit par des quêtes alternatives, d'une intervention à nos côtés ou simplement d'en parler en taverne. La thématique est donc des escarmouches et bataille, ainsi que diverses enquêtes selon les méthodes choisies IRP par nos compagnons et alliés en jeu.

    Les méthodes d'animations principales utilisés par moi même, seront voués à un style NARRATIF et des interactions envers un environnement actif détaillé par le MJ - PNJ et élément du décors ajoutés. C'est une histoire dont vous êtes les héros, et dont la pertinence de vos actes peuvent prédominé à vos manières de fracassé l'ennemi. Le JCE ne servant sur l'instant qu'à survivre aux mobs présent dans la zone pendant l'interaction décrite en canal Groupe. Au niveau de l'AMBIANCE, nous confrontons le joueur au côté Dark Fantasy de The Elder's Scroll : Vous serez amener à voir certains beautés de décors, mais la rudesse de la guerre reste une difficulté à vivre. Les odeurs écœurantes, les étourdissement et les bruits cinglants de la bataille seront détaillés pour être jouer pour une immersion totale. J'ajoute que si d'avenir, vous êtes confrontés à des créatures anormales, l'ambiance sera faites pour rendre l'aspect de tels rencontres effrayantes, difficiles à gérés mentalement, comme si de tels êtres ne devaient existais que dans les livres pour effrayé les enfants.

    Vos propositions seront écoutés et mûrement réfléchies pour interagir avec la campagne, ce qui pourrait l'influencé de manière différente mais pas en prenant le pas sur l'intrigue : Il s'agit de vous ancrer de manière positive ou négative à l'intrigue sans la rabaisser ou vous rabaisser. Par exemple : Ne pas demander à être un assassin allant abattre les grands noms de l'intrigue en dérobant ainsi l'animation à tout les autres, mais de demander une possible interaction qui vous pousserait à tué des cibles mineurs facilitant les animations des soldats. Ne pas jouer un officier demandant à prendre un contrôle totale de la scène et de pouvoir tout faire. Mais proposer de jouer possiblement un officier venant apporter son renfort et des possibilités supplémentaires qui pourraient rajouter des PNJ et adoucira la tension en réduisant la possibilité d'échec au combat.

    Et pour finir : Je n'imposerais PAS la mort RP, mais si vous faites des erreurs, soyez prêt à acceptés des blessures qui pourraient vous mettre à terre au moins pour la soirée. Vous êtes maîtres de la vie de vos personnages et de leurs blessures graves, mais les actions demandant un acte héroïque suicidaire seront punit par un choc lourd et incapacitant. Néanmoins, vous ne craignez rien d'autre que ça.

    J'espère que vous serez intrigués et envieux de participer de près ou de loin à une telle animation. Bonne journée/soirée à vous, et à bientôt en Haltevoie !

    @Coqualier -


    Dernière édition par Vendimus Valerius le Dim 20 Nov - 1:31, édité 3 fois
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Lun 31 Oct - 23:49

    31/10/2016


    Dans la nuit du 31 Soufflegivre, ce fut le départ du reste de la IXème Légion de Haltevoie, sous le regard de la garde locale et des citoyens, il est sut qu'une troupe de Hauteroche, et une troupe de Orsinium, se sont joint à la 3ème Cohorte pour prendre le fort de Vifespoir. Le siège débute, alors que les trois regroupements militaires font face aux premières résistances adverses. Le Corbeau mauve panique, mais reste cloîtré pour une grande partie de ses effectifs, dans le Monastère de Barnad. La guerre s'enflamme autours de Vifespoir, alors que les premières escarmouches ont lieux.

    Sur la grand route vers le nord, la garde parle de la présence d'embusqués sur les hauteurs. La troupe d'escorte des officiers fut attaqués par la XIème Légion essayant de couper la tête avant qu'elle n'arrive au corps. Repoussé et vaincu, cela laisse derrière eux, un nouveau terrain de bataille ensanglanté qui se mêlé aux dizaines d'autres lieux de corps mutilés et se décomposant lentement.

    Officiellement, la bataille pour Vifespoir à débuté, dans le nord de Havre-tempête, non loin des premières neiges de Wrothgar. Peu après le jour de l'Empereur, les Impériaux souhaitent déjà montrer la teneur de leurs accords, ainsi que du lien avec Daguefilante : Ils se battront aussi pour Hauteroche, contre les ordures traîtresses de Cyrodiil.
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Mar 1 Nov - 23:57

    01/11/2016


    Dans la nuit du 01 Ombreciel, la guerre débute dans la tentative des trois forces de mettre la main sur Vifespoir. La IXème Légion fut couverte par les actions combinés des Orsimer du général Horkan gro-Torkan, et des combattants de Daguefilante. Les champs environnant le Fort investit par l'ennemi eurent été comblés par les bruits des nombreuses escarmouches. Au final, après deux heures d'affrontements variés sur un vaste champ de bataille, ce fut le cor de retraite de la IXème Légion qui résonnait, alors que la demeure du Culte du ver était en feu, un nombre diminué de moitié des forces Impériales s'extirpant du combat, blessés et épuisés.

    L'après midi fut donc, sous un radieux soleil, témoin d'un conflit brutal et tout le monde soufflait pour se reprendre de l'énergie dépensé, des ressources usés, et du sang qui à coulé. Un soupire de soulagement, alors que la nuit vient, mais tous étaient conscient que la suite reviendrait rapidement. Tandis que les tactiques sont discutés pour la poursuite de la bataille, alors que la misère s'accumule dans les panneaux d'affichages, entres soucis de monstruosités environnantes, et gobelins pilleurs...

    En Haltevoie, la citée recevra dans la nuit, une dizaine de soldats de Daguefilante rapatriés pour être soignés ou pour se reposer. Colportant en taverne la manière glorieuse dont laquelle les guerriers de Hauteroche ont pourfendu des loyalistes impériaux de la XIème Légion, dans des récits exagérés pour parler de leurs blessures.



    Carte mise à jour.:
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Dim 6 Nov - 1:18

    05/11/2016


    Dans la nuit du 05 Ombreciel, alors que le corps des officiers préparait ses projets de batailles et d'opérations dans la guerre pour le Domaine de Fier-Croyant, l'inattendu arriva. Ne s'y attendant pas vraiment, la barricade de la IXème Légion fut attaquée par un fer de lance des loyalistes impériaux de Vifespoir. Une ruée de Légionnaire mené par un Sergent des forces de la XIème Légion, Claudius Vindicus, avec une catapulte et son mage de bataille. Les cors de guerre résonnèrent au crépuscule.

    Les échos des glaives et des pavois résonnèrent après les fracas des pierres. L'assaut fut intense, et les flammes s'éveillèrent sur les barricades quand les torches avaient été balancés au sol. Les morts, les mutilés, et les braillements. Finalement, les opérations des agents impériaux sabotèrent la catapulte et paralysèrent les officiers dirigeants. Tandis que la cavalerie de Daguefilante aura achevé le morale et la cohésion des envahisseurs.

    Finalement, le camp de siège de la IXème Légion aura tenu le coup, malgré de nombreuses pertes humaines et matériels, soutenue par quelques alliés inattendu de la cohorte du Numidium. Un cavalier de Daguefilante sera renvoyé chez lui, du moins, son corps sera rendu à sa famille. La guerre faisant son lot de tragique perte, sur le front enragé...
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Jeu 10 Nov - 1:11

    09/11/2016


    Dans la journée du 09 Ombreciel, ce qui devait être une bataille organisée à l'avance fini en affrontement difficile pour arracher sa survie aux griffes ennemies. De pièges en pièges, jusqu'à deux trahisons d'un coup, la tournure d'une journée de guerre prit un élan de carnage étendu. Le Corbeau mauve fut largement trahis par la XIème Légion, utilisé pour faire tomber des forces de la IXème Légion et de ses alliés dans des attaques périlleuses. Les environs du campement avancé du Corbeau mauve devint alors les prémices d'un conflit bien plus large où les infiltrés et les traîtres jouèrent le tout pour le tout, tandis que des renforts se ruaient dans une aide rapide et désespérer de ceux engagés dans des conflits probablement mortels. Dont un visiteur inattendu et dirigeant la Cavalerie Impériale. Le Général Sirius Valérius lui même officiait dans le conflit.

    Conflit qui fut nommé pour les archives des combats de Vifespoir, "La bataille du Traître rouge."

    Mais après l'intervention de Daguefilante et du Général Horkan gro-Torkan, une partie des impériaux engagés furent sauvés des massacres, laissant une grande étendue de champs dévastés par les sabots et les combats. Les ruines du Corbeau mauve ravagés par une catapulte, et des territoires devenues boues et champs ravagés. Les corps récupérés pour une partie pour être brûlés n'ôta pas le stigmate laissé derrière les forces armées. Ce lieu serait la gravure de la bataille où 37 Légionnaires de la IXème Légion, 56 Légionnaires de la XIème Légion, 9 Chevaucheurs et guerriers d'Orsinium, 29 Fantassins de Hauteroche, et 62 Déserteurs du Corbeau mauve furent tués pendant le conflit.

    De lourd tribus payés au prix du sang d'une bataille ayant complètement dégénérée, laissant de nombreux blessés, et peu de terrain conquit. Les trahisons se succédèrent, avec des éléments félons des éclaireurs Impériaux qui se retournèrent contre la IXème Légion. Les rangs furent purifiés des traîtres, dans la tuerie. Le Sergent Daeclius et Va-au-loin furent tués pendant la bataille.

    Dans les échos de ce que l'on en dit en Havre-tempête, les soldats de l'Alliance ont rapatriés leurs blessés graves, et parlent du siège de Vifespoir comme ayant prit une autre tournure dans l'acharnement de cette guerre. Si avant, on le voyant encore avec un certains recul, il fut clarifié désormais qu'il y avait un certain mérité à tout faire pour exécuté le Centurion Darius pour ses crimes envers Hauteroche et Cyrodiil. Mais pour l'instant, tous soufflent d'une longue journée, dont la batailla dura prêt de deux heures, s'achevant à la venue du crépuscule.



    Carte mise à jour.:


    Dernière édition par Vendimus Valerius le Dim 13 Nov - 12:01, édité 1 fois
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Dim 13 Nov - 0:48

    12/11/2016


    Dans la nuit du 12 Ombreciel, guerre continue son ravage. Depuis la bataille du traître rouge, les forces présentes sont épuisés, mais les troupes utilisables ne purent cesser le combat malgré les deux jours de repos. Dans une opération conjointe, ce fut au tour de Daguefilante, Orsinium et de la IXème Légion de mener l'assaut. Plutôt que le sud, ce fut le nord des environs de Vifespoir qui furent ravagés par les conflits, alors que les différentes forces présentes se ruèrent sur les lignes de la XIème Légion pour leurs rendre coup pour coup les attaques dévastatrice du fiasco du Traître rouge.

    Pour Daguefilante, la bataille se déroula à merveille. Bien que le début fut difficile, alors que les fantassins de l'Alliance durent subir la pression des archers loyalistes. La tournure d'un combat âpre devient un massacre, quand les chevaucheurs d'ours du Général gro-Torkan prirent les renforts et la manoeuvre du barrage de dos en passant par le pont. Couverts par les troupes de soutiens impériales de la IXème Légion. Il s'agissait d'une guerre mettant à l'épreuve la confiance des uns et des autres. Et la victoire fuse mises à l'honneur des stratèges Impériaux et du Capitaine Labrindille ayant courageusement mené ses troupes de l'Alliance à la victoire.

    Toutefois, tout ne fut pas si rose le long de la guerre, et les troupes dirigés par le Centurion "Vendimus" Valérius furent particulièrement maltraités, n'offrant qu'une victoire amer et bien trop coûteuse pour la prise de la position au nord. L'avant-poste tomba, laissant très peu de survivant tous blessés et épuisés. Le moral est de plus en plus bas, alors que la bataille pour Vifespoir semble s'éternisée.

    Le Fort va-t'il tenir encore longtemps, ou les assaillants craqueront par la fatigue et la peur, avant de vaincre l'ennemi ?



    Carte mise à jour.:
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Mar 15 Nov - 0:29

    14/11/2016


    Dans la nuit du 14 Ombreciel, le combat fut maintenu de front par le Capitaine Labrindille. Ce n'était pas une bataille illustre qui changerait la face de la guerre, mais un de ses combats lent, long et dans des maigres tentatives de prendre du terrain à l'autre en lui arrachant un peu de boue et d'herbe mouillée. Sous une neige légère à la place de la pluie, les pierres furent projetés d'un côté vers l'autre, dans des fracas puissant et déchirant, mêlant le son de leurs chutes aux braillements guerriers. Finalement, sans qu'aucun camp n'arrive à prendre le dessus, et manquant de ressource et d'une bonne position, les forces de Daguefilante ont sonnés la retraite.

    L'équipe Impériale de la IXème Légion put s'extirper difficilement des geôles souterraines non loin des combats, mais ils furent accueillit par des flèches. Six prisonniers sur une vingtaine furent tués dans la fuite, mais le reste arriva au campement blessés ou fatigués. Mais en vie. Quelques rumeurs passaient entre les rangs, affirmant que ce fut une réussite autant qu'un échec : La position restait sous contrôle ennemi, mais ses prisonniers furent sauvés et le lieu déclaré comme étant loin d'être menaçant pour une attaque de Vifespoir.

    Après la coopération de la Guilde des mages, certains agents Impériaux furent envoyés à leurs aides pour essayer de retrouver un objet très inquiétant retrouver étrangement là-bas. Malgré les rapports, et dans la confusion, le Centurion Dwemer : Machinerie antique pouvait paralysé de peur quiconque plongerait son regard dans ses yeux éteins et froid, semblait avoir disparut. D'après les rapports des agents, eux autant que les ennemis semblaient à sa recherche. La question restant : Où est-il passé ?

    Au final, il ne restait que la bataille pour la prise du Fort, qui mènerait de nombreuses personnes à la mort. Mais pour l'instant, quelques prisonniers citoyens purent retrouver leurs familles avec l'aide de Daguefilante. Et un jeune mage de la guilde fut renvoyé à Haltevoie. Ses tendons des mains et des jambes coupés, il ne pourra plus marcher ou écrire de sa vie...
    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Jeu 17 Nov - 0:17

    16/11/2016


    Dans la nuit du 16 Ombreciel, le début de la bataille pour Vifespoir commence. Les forces coalisés n'ont pas encore mit le pied à l'intérieur du fort, mais préparent l'assaut, installés aux portes du fort, dans un harcèlement prévu sur plusieurs jours avant que ne débute la bataille pour la prise du bastion ennemi. Largement harcelés par les forces Impériales et de Daguefilante, les loyalistes du Centurion Darius sont éprouvés par les flèches et les tirs d'une catapulte un peu trop régulier. Alors que la position fut prise dans les lames et le sang. Et ce fut après deux heures de conflit que le barrage fut établit rapidement, et les loyalistes contenu. Débutant la longue période stressante avant l'assaut...

    La IXème Légion fut retardée par les actions de l'ennemi, ayant sacrifiés des citoyens captifs pour mettre feu au barrage impérial, des chevaucheurs loyalistes se sont rués dans le campement des rebelles pour y mettre le feu avec des torches, lancés sur les tentes et les chariots. Les cavaliers ne furent pas tous tués, mais purent être repoussés pendant que la plus part sauvaient les archives et les cartes de batailles des flammes. La cavalerie du Centurion Vendimus elle, combattait avec huit autres chevaucheurs, une position d'archer qui prenait en embuscade les renforts de Daguefilante. Malgré l'initiative et la surprise, trois furent tués dans la mêlée.

    Ainsi, les rumeurs passent que Vifespoir tient encore, mais que la guerre elle s'achèvera dans les jours qui suivent, alors que les villages environnant le Domaine de Fier-croyant reçoivent encore des blessés venant du territoire contesté. Encore d'autres braves périront avant la fin du conflit...



    carte mise à jour:

    avatar
    Vendimus Valerius

    Joueur : @Coqualier

    Pj n°1 : Vendimus Valerius
    . . : 260 . . : moyenne

    . . : Centurion de la IX Légion

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Vendimus Valerius le Dim 20 Nov - 1:28

    19/11/2016


    "Dans la nuit du 19 Ombreciel, s'est tenue la dernière bataille pour Vifespoir. Après trois heures de combats intenses et nocturnes, alors que les forces coalisés de Daguefilante, d'Orsinium et de la IXème Légion se sont rués à la rencontre de l'ennemi retranché depuis trop longtemps dans le fort perdu du domaine de Fier-croyant. La porte fut brisé par le bélier de fortune, avant que les forces militaires ne se ruent à l'intérieur pour brisés les défenses adversaires, suite à de nombreuses et différentes manœuvres tactiques difficiles et coûteuses.

    A la fin de la bataille, ce sont 23 Légionnaires rebelles, 34 fantassins de Daguefilante et 11 Orques d'Orsinium qui eurent perdu la vie, ainsi que de nombreux blessés et mutilés. Ne laissant que la moitié de la IIIème Cohorte en vie après les nombreuses semaines de bataille pour en parvenir jusque là. Laissant une terre ayant souffert de la guerre, et un fort en ruine délabré et à peine utilisable.

    Toutefois, les drapeaux de Daguefilante, d'Orsinium et de la IXème Légion furent installés sur les remparts et le manoir brisé. Des fumées des flammes s'élevaient, alors que le feu étaient combattu par quelques mages brétons et impériaux. Soudant une nouvelle fois le lien entre l'Alliance et la IXème Légion. Les rumeurs passent, à propos de la mort de Darius, et de la fin du plus gros des conflits dans le domaine de Fier-croyant. Promettant un avenir aux habitants qui pourront y retourner, une fois le Corbeau mauve chassé du Monastère de Barnab au centre des terres contestés depuis les invasions gobelins.

    L'on parle des batailles, et de ce que les soldats purent voir à cause du Culte du ver et des aberrations revenantes. L'on parle de la réussite du Capitaine Labrindille, dressant les couleurs de Daguefilante sur la garnison lors de la première victoire de l'assaut. Des horreurs vues dans la Tour du ver, ou encore de la mort honorable du Centurion Darius, exécuté devant le manoir du fort de Vifespoir.

    Ainsi, se termine une campagne brutale, sanglante, et injuste. Où trahison furent de mise, autant que des tactiques difficiles et des batailles infernales. Alors que la IIIème Cohorte de la IXème Légion s'installe dans ce bastion âprement récupérés aux mains de l'ennemi.


    FIN de la campagne.



    Contenu sponsorisé

    Re: [IXème Légion - Terminé] - Le siège de Vifespoir

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 12:05