[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    Les chroniques d'arrières salles d'une aventurière ordinaire.

    Partagez
    avatar
    Le Rancart Moribond

    Joueur : @Kairos2410

    Pj n°1 : Niawëe Imir'Istahn
    . . : 125 . . : populaire

    Pj n°2 : Le Rancart Moribond
    . . : 50

    Les chroniques d'arrières salles d'une aventurière ordinaire.

    Message par Le Rancart Moribond le Lun 24 Oct - 15:28

    Le Pépiement des oiseaux se réveillait à peine accompagné des premières lueurs de l'aube lorsque qu'un geste aussi soudain balaya l'épaisse couverture qui recouvrait le lit que Niawëe tandis que la jeune femme émergeait de ces quelques heures de sommeil.

    Voici une dizaine de jour elle avait débarqué après une longue et éprouvante traversée depuis Bordeciel dans l'espoir de se construire à Haltevoie une nouvelle vie loin des événements du passé. Son énergie et son caractère liant lui avait en ce court laps de temps permit de tisser quelques liens avec la population locale qui semblait trouver ses efforts notables quoique sans doute plus amusant qu'autre chose, et bien qu'elle fût consciente que ses efforts puissent être risibles aux yeux des grands et des puissants, elle était prête à sacrifier le peu de dignité dont elle disposai pour atteindre ses objectifs.

    *tap tap tap tap*

    S'extrayant d'un bond du carcan moelleux du lit, le bruit énergique et frénétique du tapotement de ses pieds sur le plancher vint bientôt redonner vie à la pièce jusqu'ici endormie. Après une rapide toilette, la jeune femme finit par enfiler une tenue toute simple faîte d'une chemise de chanvre et de braies avant de se tapoter les joues avec ses mains pour se donner de l'entrain.

    -" Allez ! Encore un jour de plus à donner le maximum !" lâcha t'elle avant de quitter la chambre achevant de lier ses cheveux en une queue de cheval.

    Jusqu'ici, se lever aux aurores lui avait permis de conserver sa petite routine quotidienne sans rencontrer aucune de ces connaissances aussi ne craignait t'elle pas de sortir ainsi vêtu de quasi haillons dans les rues pour procéder à son entretien quotidien. Pressant le pas pour quitter les alentours du marché qui commençait à bruisser d'activité à mesure que les commerçants dressaient leur étals pour la journée, la jeune dunmer se mit à emprunter plusieurs allées exiguës repérées au cours des jours précédents pour gagner la longue voie pavée qui longeait les imposantes murailles de la cité.

    Spoiler:



    Arrivée ou elle le souhaitait elle prit quelques instants pour s'étirer, tel un chat, avant de commencer à courir suivant la bande pavée. Alternant pointe de vitesse et course mesurée la petite silhouette fusait, ses pieds effleurant le sol à chaque foulée donnant à sa petite stature un aspect aérien renforcé par le vol frénétique de sa queue de cheval au vent. Poursuivant à un bon rythme, entretenu par toutes ces années de vie nomade et d'entraînement constant elle se contentait de hocher poliment la tête pour les très rares passants assez courageux pour arpenter les rues de la cité à ces heures ou tout le monde terminait sa nuit.

    Le contraste avec la vie trépidante de la journée semblait criant et c'est avec une certaine ironie que son esprit vaquait tandis que ses muscles s'agitaient d'eux même pour entretenir sa course. Elle repensait à ses récentes rencontre et les imaginait encore écroulé de sommeil, les yeux bouffis dans leur lit. Eux si héroïques et important..mais si désespérément déconnectés des réalités du quotidien. Il lui appartenait à elle en "bonne fille du peuple" de contribuer à sa façon à la prospérité de sa nouvelle cité d'adoption en veillant à ce que ces personnes admirables ne manquassent de rien. Après tout leur tâche était de protéger la ville alors qu'elle n’était à leurs yeux qu'une petite fourmi ouvrière.

    LA pensée eut pu être désagréable si ce n'était précisément le genre de vie à laquelle elle semblait aspirer. Un mince et énigmatique sourire vint rompre le masque de concentration qu'arborait son visage à cette pensée tandis que le soleil et la distance parcourue lui indiquait qu’elle s'était perdue dans sa course plus que de raison...

    -" Pas le temps de traîner petite fourmi..tu as encore à faire aujourd'hui.."

    Se murmura t'elle a elle même en reprenant le chemin de la Lie Embrumée pour se rafraîchir et passer sa deuxième tenue de la journée que lui avait savamment confectionné son ami tailleur. Une part d'elle était très fière de cette robe de gouvernant crée juste pour elle et c'est avec un plaisir sincère qu’elle aimait à la passer pour devenir la Niawëe que tout le monde aimait à croiser chaque jour.

    Ses ablutions et ses préparatifs pour sa journée fait, la jeune femme quitta de nouveau sa chambre passant devant le commis de cuisine de l'auberge occupé à éplucher des oignons pour une quelconque préparations. Celui l'interpella la coupant dans son élan alors que le claquement de ses bottines la menait vers la sortie.

    -"Hey..bonjour Nia'. Encore matinale à c'que j'vois...tu sais que tu pourrais profiter un peu..c'est pas comme si tu travaillais encore ! Tu d'vrais te la couler douce."

    -"Maaah Maah, j'ai pleins de choses à faire et des achats à faire au marché. Et c'est l'oiseau qui se lève tôt qui récupère le ver ! Dis..dis..je sais que le patron ne se montre pas tous les jours et que notre petit arrangement est précaire..mais tu me laisserais un petit coin pour préparer quelque chose à mon retour. J'ai promis à quelqu'un que je lui ferais des pains de châtaigne pour transporter. Si tu veux en échange je te montre comment couper ta viande pour gagner en temps de cuisson.....On marche comme ça !?"

    -" Boarf...t'as qu'a demandé..tant que tu me laisse goûter moi ça me va..et puis le patron est pas un mauvais bougre. J'suis sûr qu'il te prendra un jour ou l'autre. Pour ce que ça me concerne tu me gènes pas et puis tu m'tiens compagnie alors bon."

    Leur échange dura encore quelques minutes avant que la jeune femme ne prenne congé pour gagner les premiers étals du marché..Il lui faudrait encore des ingrédients et des fournitures pour ses travaux manuels du soir. Décidément se faire une place dans une nouvelle cité serait encore un challenge à bien des égards. Mais elle se savait compétente et déterminée aussi c'est d'un pas résolu que commença sa journée.

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 6:11