[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    [En pause] " Confessions intimes "

    Partagez
    avatar
    Elfrid

    Joueur : @Elfrid2814

    Pj n°1 : Yasia Kelter
    . . : 440 . . : aisée

    . . : Capitaine d'une frégate marchande

    Pj n°2 : Phoebus Ueno
    . . : 100 . . : populaire

    [En pause] " Confessions intimes "

    Message par Elfrid le Lun 8 Fév - 10:10





    * Alors que l'office du matin prenez fin au sein de la Grande Cathédrale d'Haltevoie, une Bosmer à la chevelure rousse serait entrée comme une furie dans le Narthex, courant bientôt au centre de la nerf centrale pour finalement s'échouer à genoux, aux pieds des prêtres présent....

    En sueur, le corps dans une longue toge couverte de boue et de poussière, la femme ce serait mise à pleurer devant l'autel des huit....


    " Pitié... Ayez pitié mes Pères... Je... Je cherche le Templier de la Maison Thyssen... Pitié... Par les huit, dite lui que je dois lui parler... "


    Puis la Bosmer s'enfonça à nouveau dans un mutisme de sanglots... Les prêtres n'arrivant finalement, qu'à la faire venir au sein de la sacristie pour l'isoler rapidement des croyants en prières...


    Un jeune moine sera alors envoyer pour aller chercher le Templier Estebrand au plus vite *






    _____________
    HRP : Disponible pour cette petite animation aujourd'hui et demain.


    Dernière édition par Elfrid le Mar 1 Mar - 10:59, édité 1 fois
    avatar
    Estebrand

    Joueur : @Estebrand

    Pj n°1 : Estebrand Thyssen
    . . : 205 . . : populaire

    . . : Templier de Stendarr

    Re: [En pause] " Confessions intimes "

    Message par Estebrand le Mar 9 Fév - 8:43

    Les images défilaient comme les visions derrière les yeux révulsés d'une oracle. Un ciel noir fendu d'éclairs violacés. Un sol dur fait de rocs acérés, si bien qu'il en devient difficile de le fouler sans s'entailler les pieds. Un brouillard froid et humide, serpentant entre de grises montagnes, vierges de verdure et de vie.
    Au sein de ce tableau, c'était bien la vie qui manquait, pourtant des choses se mouvaient dans l'obscurité. Des formes s'agitaient, dansaient et disparaissaient.
    Une ombre, massive et véloce, à peine perceptible qui semblait s'amuser d'une chasse aisée. Une traque ludique au cœur d'un pays d'épouvantes. Et soudain, l'ombre s'extirpait de ses abysses, déployant de larges ailes déchiquetées desquels une sorte de peau rocailleuse pendait par lambeaux. Entre ses immenses ailes, une gueule qui ne semblait plus finir de s'ouvrir, arborant des crocs taillés comme des piques et dégageant une abominable puanteur. Celle de la mort. Mais avant que cette gueule ne se referme...

    BAM BAM BAM...


    « Sire..! Sire..! »

    Estebrand ouvrait lentement ses yeux émeraudes, encore soulignés de cernes. Un mal de chien le prit à la nuque et au dos.

    « Sire ! »

    Il s'était endormi en armure, et le confort de la paillasse sur laquelle il était affalé laissait à désirer. Lentement, il revenait à lui. Secouant la tête comme pour chasser l'écho d'un mauvais rêve. Il se massait l'arcade, les coups du moine sur la porte résonnaient entre ses tempes.

    BAM BAM BAM
    « Sire ! C'est une urgence ! »

    Estebrand se remettait sur pied, lentement, comme si le sol risquait de perdre sa tangibilité à tout moment. Ses cheveux étaient en bataille, et sa barbe hirsute.

    « Par la Lance dorée de Stendarr... Entre, Osmund, et cesse de marteler cette porte comme l'orque martèle l'enclume. »

    Le dévot poussa l'épaisse porte grinçante, dont le cri strident ne sembla pas arranger la migraine du Templier, et se présenta à la lueur des bougies. Il s'agissait d'un petit freluquet, maigre comme un spriggan un jour de sécheresse, dans une bure bien trop grande pour lui. Il manqua par ailleurs de tomber en se prenant les pieds dedans. Il avait néanmoins des yeux rieurs, presque espiègles, et un sourire bienveillant ornait son visage juvénile.

    « Sire Estebrand... Je suis bien ennuyé de vous réveiller alors que vous revenez tout juste de votre voyage en Fendretour... Mais il y a une bosmer en larme qui vous réclame en bas... »

    Le chevalier s'approcha de la chapelle dédiée à Stendarr. Sur le modeste autel était posée une vasque. Il en tira de l'eau pour s'asperger le visage. Impossible de déterminer s'il s'agissait d'un rituel ecclésiastique ou d'un moyen de se réveiller.

    « De quoi a t-elle l'air ? »

    Le frère Osmund avançait timidement dans la chapelle, fortement encensée. Il semblait fasciné par les armes des templiers entreposées ci et là. Épées magiques, lances saintes, pieux bénis...

    « Eh bien... Elle a l'air paniquée. Peut-être apeurée. Elle vous réclame vous et vous seul, sire. C'est une petite bosmer, rousse, vive. »

    « Une bosmer rousse tu dis ? »

    Le chevalier de Stendarr passa instinctivement sa main sur son épaule gauche.

    « Fait la patienter un instant. J'arrive. »

      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 22:04