[Rassemblement de rolistes francophones sur TESO jouant sur des règles/bases communes.]


    Gazette n°8 : L'ordre est rétabli à Haltevoie

    Partagez
    avatar
    Haltevoie

    Membres du Staff : MoiTakeoDalanor

    Gazette n°8 : L'ordre est rétabli à Haltevoie

    Message par Haltevoie le Mar 15 Déc - 16:03



    La Magistrature s'agrandit, sous le contrôle du Magistrat Fontenac


    Après le jeune Gustave Fontenac, cousin de l'actuel Magistrat Jurhan Fontenac, venu de Daguefilante, c'est au tour de deux autres personnes de rejoindre la gestion de notre belle cité. Cette fois-ci, il ne s'agit pas d'un simple assistant, mais de Magistrat-Adjoint, autrement dit de personne disposant des mêmes droits que le Magistrat Jurhan Fontenac même si ce dernier a autorité sur eux. Ce choix a été motivé par le besoin de nouveaux bras pour aider le magistrat au vu du nombre de procès croissant et d'autres affaires nécessitant sa présence.
    Le premier nommé fut le Baron Gregory Malicorne, fils du seigneur et Comte Malicorne. La maison Malicorne est reconnue pour sa loyauté à la Couronne et son implication économique et militaire dans la campagne en Cyrodiil. Interrogé, le Magistrat Jurhan Fontenac s'est déclaré : "confiant et satisfait du travail déjà réalisé par le Baron Gregory Malicorne en qualité d'Adjoint". En effet, le Magistrat Adjoint Gregory Malicorne s'est déjà illustré durant un procès où son sérieux et sa rigueur a été connu de tous.



    Le procès présidé par le Magistrat-Adjoint Gregory Malicorne, sous le regard du Magistrat Jurhan Fontenac.


    Le second Magistrat-Adjoint nommé est le Baron Adalbert Leblanc. Ancien combattant fidèle aux volontés du Haut-Roi, le Baron avait été nommé ambassadeur de Haltevoie à Daguefilante pendant plusieurs années. Sur place, l'homme avait résolu "l'affaire des diplomates" et sauvegardé habillement les relations entre les cités-états brétons et les clans rougegardes. Le choix avait donc été proposé par le chancellerie et n'avait rencontré aucun refus de la part du Conseil de Ville.
    Ainsi le baron Leblanc est entré en fonction et s'est fait remarqué en présidant également un procès, et en assurant la sentence publique d'un délinquant.



    Le baron Leblanc présidait la Cour de Justice durant ce procès. Il était également supervisé par le Magistrat Jurhan Fontenac.



    L'opposition à la Magistrature étouffée dans l’œuf


    La cité a retrouvé son calme après quelques semaines d'agitation. En effet, certains osaient grincer des dents et railler les décisions de justice du Magistrat Fontenac.
    Quelques effrontés avaient même eux l'audace de critiquer ouvertement la Justice en ciblant le Magistrat d'accusations erronées ! L'affaire avait commencé durant l'application de la sentence des coups de fouet donné à Dame Midoa Fontenac. Plusieurs opposants avaient été mis aux arrêts. A tour de rôle, les opposants ont été jugés équitablement et de manière juste par plusieurs Cour de Justice. Certains ayant même dû bénéficier de deux procès suite à leur outrage à la Cour.






    La sentence pour cette forte tête a été exécutée par le Magistrat-Adjoint Leblanc, sous la bonne garde du Lieutenant at-Varnado.


    Suite à cela, un groupuscule fomentait même la destitution du Magistrat. La garde a étouffé dans l’œuf cette action conduite notamment par la soeur de Midoa Fontenac, Kina Fontenac. Là aussi, Justice a été faite pour ceux arrêtés pour trahison.



    Le danger vampire s'atténue


    Les cendres d'un vampire se sont envolées sous les yeux d'une petite foule réunie pour l'occasion. En effet, le Lieutenant Muller avait tenu à ce que l'exécution du vampire Drack Volanaro soit public. Le Lieutenant Muller, rétabli de ses blessures de guerre, a prit la parole devant la foule. Son discours se voulait rassurant vis à vis de la menace des vampires, et sonnait également comme une mise en garde adressé aux groupuscules de vampire sévissant à Havre-Tempête.




    La foule procède à la lapidation du vampire.



    Une fois la chose terminée, la foule lapidait le vampire sous le regard de la Garde. Puis, le Lieutenant Muller appliquait la sentence : la mort par les flammes.



    Le Lieutenant Muller allumant le bûcher du vampire.

      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 21:54